CARNET DE ROUTE : 7 JOURS POUR DÉCOUVRIR L’UTAH ET L’ARIZONA

Cette conquête de l’Ouest américain marque la fin d’une année de voyages encore riche en découvertes, surprises, rencontres et j’en passe. Elle a un goût particulier puisque au cours de celle-ci, j’ai réalisé deux rêves : celui d’aller au Pérou et celui d’admirer les paysages grandioses de l’Ouest américain. Notre voyage a commencé à New York, puis nous nous sommes envolés en direction de Las Vegas avant de prendre la route vers de nouvelles aventures, dans notre élément, en pleine nature. Dans cet article je vous parlerai uniquement du road-trip, de la boucle que nous avons faite au départ de Vegas. 

L’Utah et l’Arizona renferment des trésors de la nature indescriptibles mais pas seulement. Ces deux états nous plongent dans la culture amérindienne, nous renvoient à l’époque du Far West où les cowboys sillonnent à cheval des plaines arides immenses parsemées d’énormes rochers et où les indiens tirent des flèches à tout va. Plutôt stéréotypée comme description, je vous l’accorde. Il n’empêche que cette époque a bel et bien existé et même qu’elle ne nous a presque pas quitté partout où nous sommes allés.

Découvrez notre carnet de route complet : itinéraire, budget, lieux mythiques, conseils, incontournables et bonnes adresses !

À LA CONQUÊTE DE L’OUEST, ITINÉRAIRE

JOUR 1 : LAS VEGAS –> PANGUITCH – 3h20 de route

Après avoir passé la journée sur Vegas, nous prenons la route en direction de Panguitch. Cette ville est un point d’étape où passer la nuit puisqu’elle est située à seulement 30 minutes de Bryce Canyon et les tarifs y sont beaucoup plus attractifs que ceux des villes à proximité directe du parc. Le trajet passe bien, les routes sont en bon état mais la fatigue se fait tout de même sentir. L’énorme décalage horaire (9h en moins sur l’heure française) n’y est sans doute pas pour rien. Nous arrivons à notre motel à l’allure western avec un petit 4 degrés… Et oui, nous sommes en octobre et dans l’Utah ! À cette période de l’année, bonnet, gants, polaire, écharpe ne sont pas de trop !

Adobe Sands Motel : propre, déco indienne, chauffage, ustensiles de toilette, parking gratuit, petit déjeuner compris. Prix pour une nuit : 75€ TTC

JOUR 2 PANGUITCH –> BRYCE CANYON – 30 minutes de route BRYCE CANYON –> SALINA/SCENIC HILLS AREA – 2h de route

C’est de bonne heure et de bonne humeur que nous nous levons pour notre première vraie journée. Le temps n’est pas franchement au rendez-vous. Il fait un froid de canard, il y a du vent et la visibilité n’est pas géniale. Embêtant pour admirer les paysages. De nature positive, nous sommes persuadés que cela va se lever, ce que le site accuweather.com nous confirme. Nous nous arrêtons dans l’unique supérette de Panguitch, achetons de quoi faire des sandwichs et roulons jusqu’au Visitors Center de Bryce Canyon. Alors que nous avions prévu de nous déplacer avec la navette gratuite à l’intérieur du parc, on nous informe qu’il est possible de vadrouiller en voiture pour relier les différents points de vue. Information non négligeable à ce stade de la journée puisque la neige s’est mise à tomber.

Tous les parcs Nationaux américains sont payants. Durant ce road-trip, le plus rentable au vue de notre programme a été d'acheter le pass annuel pour 80$. Celui-ci donne accès à tous les organismes fédéraux pendant 1 an à compté de la date d'achat.

Le parc est bien aménagé, il est donc facile d’y circuler et nous n’avons eu aucun mal à trouver de la place sur les différents parkings (question de saison, de météo, les deux ?).

P1033756

BRYCE CANYON : NOTRE PROGRAMME DE LA MATINÉE

Arrêts sur les différents points de vue autour de l’amphithéâtre.Capture d_écran 2018-10-23 à 15.16.25• BRYCE CANYON : NOTRE PROGRAMME DE L’APRÈS-MIDI

Les quatre saisons en une journée, vous connaissez ? Après avoir passé plus d’une heure dans la voiture pour cause de pluies diluviennes suivies de neige et de brouillard, le soleil pointe enfin le bout de son nez.  C’est une bonne nouvelle car nous pouvons maintenir la randonnée prévue… So… à nous les Hoodoos !!!

P1033781

La géologie de Bryce Canyon est aussi impressionnante que compliquée. Pour faire simple car nous ne sommes pas géologues : depuis des millions d’années, l’érosion de différents dépôts de sédiments a créé et crée encore « Les cheminées de fée » appelées hoodoos. Ces immenses colonnes aux formes diverses et variées ont de quoi laisser libre cours à notre imagination et offrent des paysages complètement  inhabituels pour nos petits yeux.

P1033976

On les a d’abord admiré d’en haut puis d’en bas grâce à une petite randonnée de 5 km qui nous a fait emprunter différents sentiers : Rim et Queen’s Garden Trail ainsi qu’une partie du Navajo Loop Trail. La marche est très facile jusqu’à la dernière portion où il faut emprunter l’unique chemin qui ne fait que monter. Pour les moins sportifs, sachez que vous pouvez faire cette randonnée à l’envers 🙂

P1034069

Bryce Canyon est une grosse claque. Nous n’avions jamais rien vu de tel. Les formations sont immenses, à perte de vue, nous aurions pu les admirer des heures durant. C’est avec des images plein la tête que nous reprenons la route direction Salina, une ville située à mi-chemin entre Bryce Canyon et Arches National Park.

Motel Super 8 Salina : grandes chambres, propres et récentes, petit déjeuner compris. Prix pour une nuit : 65€ TTC

JOUR 3 SALINA/SCENIC HILLS –> ARCHES NATIONAL PARK – 2h de route ARCHES NATIONAL PARK –> MEXICAN HAT – 2h15 de route

ARCHES NATIONAL PARK EN BREF

Le parc national des Arches est unique en son genre puisqu’il regroupe l’une des plus grandes concentration d’arches naturelles au monde. Ce sont l’eau et la glace, la variation extrême des températures et les mouvements de sel souterrains qui ont façonné et façonnent ce territoire depuis 100 millions d’années, rien que ça !

P1034181

DEVIL’S GARDEN TRAIL

Pour cette journée, nous avons choisi de nous rendre à Double O Arch, deux arches juxtaposées et comme son nom l’indique, en forme de O. Pour y arriver, il faut se lancer sur le sentier Devil’s Garden Trail. La rando est classée parmi les plus difficiles du parc, non pas pour ses 7 petits kilomètres, mais à cause de ses variations d’altitude et de quelques passages exposés en hauteur. Mieux vaut avoir les chaussures adaptées.

Hormis deux parties effrayantes, une au début et une à la fin, j’ai trouvé que le trail ne présentait pas de difficultés particulières. Cette rando permet de voir 8 arches sur les 2000 du parc, dont Landscape Arch qui avec ses 89 mètres de long, est la plus grande arche du monde. IMG_7546
Le point de départ de cette randonnée se fait à 30 km du Centre des Visiteurs. La route qui y mène est superbe, préparez-vous à vous arrêter plusieurs fois tout du long. Parmi les stops incontournables : The Windows et Park Avenue. En bifurquant de part et d'autre de la route principale, vous trouverez plusieurs sentiers qui se parcourent très rapidement. Ne manquez pas Delicate Arch, l'emblème de Utah. Malheureusement nous n'avons pas bifurqué car nous étions à court d'essence et avions juste de quoi nous rendreà la station service la plusproche. Moralité : soyez prévoyants !

On the road again ! Nous terminons la journée en traversant de magnifiques paysages, parfois lunaires, jusqu’à la petite ville de Mexican Hat où nous passerons les deux prochaines nuits.

Mexican Hat Lodge : propre, ustensiles de toilette, déco western, parking gratuit, situé à 30 minutes de Monument Valley et parmi les moins chers aux alentours de la réserve. Pas de petit déjeuner mais une station service et une supérette juste en face. Prix pour deux nuits : 153€ TTC

P1044836

JOUR 3 : MEXICAN HAT –> MONUMENT VALLEY

Du motel, il n’y a qu’une route pour arriver à Monument Valley et un arrêt s’impose à mi-chemin, au niveau du Forrest Gump Point. Vous savez que vous êtes à l’approche quand vous apercevez au loin des personnes assises, debout et même couchées en plein milieu de la route.

P1044489

Peut-être avez-vous reconnu cet endroit ? C’est ici que Tom Hanks a stoppé sa course dans Forrest Gump en disant : I am pretty tired. I think I will go home now. Je trouve que c’est un panorama parfait avec la mythique US163 au premier plan et les énormes Buttes et Mesas de Monument Valley en arrière plan. 

Et donc Monument Valley c’est tout au bout, toujours tout droit ! 

Étant géré par les indiens, Monument Valley n'est pas compris dans le pass annuel. L'entrée coûte 20$ par voiture pour 4 personnes maximum et est valable 48h.

IL Y A DEUX FAÇONS DE VISITER MONUMENT VALLEY

La boucle appelée Valley Drive fait 27 km et se parcourt avec sa propre voiture ou, moyennant une somme assez conséquente, via les navettes qui transportent au moins 15 passagers par véhicule. Pour plus de souplesse et de liberté, il est évident que nous l’avons parcouru nous-mêmes. Le début du chemin n’est pas régulier, de quoi en décourager certains donc mieux vaut avoir un SUV ou un 4×4. Comme depuis le début du road-trip, dès les premiers mètres, nous sommes sans voix face à la beauté du paysage façonné lui aussi par les millions d’années passées, le mouvement des sols et l’érosion. Ce sont l’eau et le vent qui ont sculpté ces énormes rochers que l’on distingue en deux catégories selon leur forme :

Butte : lorsque la forme rocheuse est plus haute que large. Mesa : lorsque la forme rocheuse est plus large que haute.  P1044621

Les plus représentées sont les trois buttes situées en face du Visitors Center. East Mitten, West Mitten et Merrick Butte sont les plus visibles et sans aucun doute les plus photographiées. La terrasse du Centre des Visiteurs permet de réaliser le cliché parfait. L’alignement des trois rochers au milieu de cette immense étendue aux nuances maronnées infinies est complètement dingue. 

Valley Drive permet d’admirer onze points de vue différents dont John Ford’s Point, Artist’s Point et the Window, les trois arrêts qui nous ont le plus marqué.

IMG_6604

Pour prolonger la magie, je vous conseille de vous renseigner sur l’heure du coucher de soleil. Postez-vous sur la terrasse qui relie l’hôtel The View au Visitors Center et attendez que le soleil descende. Vous découvrirez la carte postale sous de nouvelles couleurs, plus douces et romantiques.

Cette journée a été la première vraiment cool dans le sens où nous n’avons pas enchainé rando, sport et kilomètres pour relier la ville suivante. Du coup, nous l’avons terminé au Olde Bridge Grillun petit restau sympa à Mexican Hat. On y mange bien et dans une ambiance totalement « back in time ». Dès notre arrivée sur le parking, le ton est donné avec les écriteaux lumineux « open ». L’intérieur n’est pas en reste puisque l’on y trouve à peu près tout de l’ambiance western : un bon vieux billard, du bois et encore du bois, un livre d’or avec les signatures de personnalités et surtout, les propriétaires, des indiens Navajos. Sans oublier la Halloween touch, à 3 semaines de l’évènement. Hallucinant cet endroit.

JOUR 4 : MONUMENT VALLEY –> PAGE – 2h de route

FAIRE DU CHEVAL À MONUMENT VALLEY AU LEVER DU SOLEIL

Plusieurs compagnies proposent des balades à cheval mais elles sont peu nombreuses à avoir de bons retours concernant le traitement et l’état général des chevaux. Avant de partir, j’avais une folle envie de gambader à cheval au milieu de Monument Valley. La condition sine qua none était la bonne santé des chevaux. Après quelques recherches, c’est l’organisme Sacred Monument Tours qui est ressorti. C’est le plus cher mais le jeu en vaut vraiment la chandelle puisque les chevaux respirent la santé, la balade est géniale et l’ambiance far west garantie.

IMG_6254

Le rendez-vous se fait sur le parking du Visitors Center 30 minutes avant le créneau réservé quelques semaines à l’avance sur leur site. Après le coucher de soleil la veille, nous souhaitions assister à son lever et avions réservé un départ à 9h. Par chance ce jour là, nous n’étions que tous les deux avec Justin THE cowboy. THE cowboy car ce matin là, mon cheval tout comme moi, n’était pas très bien réveillé et Justin m’a demandé de descendre pour le chauffer un peu. Ils sont partis tous les deux quelques minutes, ont galopé sur un terrain sur lequel je ne pensais même pas qu’il était possible de le faire ! bref… Une maîtrise à la Lucky Luck et Jolly Jumper, sauf que mon cheval à moi était marron ! Disons que c’était un remake. Au final ce gentil et très brave Hacker s’est réveillé quelques minutes pour se remettre en mode « je viens de me réveiller » quelques minutes après. 

Cette matinée était à la hauteur de nos attentes. Justin nous a concocté une jolie balade durant laquelle nous avons pu tester différentes allures et fouler différents terrains et dénivelés, sans oublier les quelques fous rires tous les trois. On recommande vivement l’escapade !!! 

P1044927
Soyez indulgents, il y avait du vent

Après avoir joué aux cowboys et aux indiens toute la matinée, nous avons pris notre temps pour rejoindre notre futur Motel, dans la ville de Page où nous sommes restés deux nuits.

Motel 6 Page : Chambres propres, laverie, parking gratuit, café à volonté, situé à proximité de tous les points d’intérêts. Prix pour deux nuits : 116€ TTC

JOUR 5 : PAGE ET ALENTOURS

• ESCALE À HORSESHOE BEND

Horseshoe Bend se trouve à 10 minutes du motel et est l’un des plus beaux points de vue de ce voyage, il n’y a qu’à voir la photo ci-dessous. Ce méandre en forme de fer à cheval, creusé par le fleuve Colorado fait sans aucun doute partie des merveilles à découvrir en Arizona. Une fois garés, il faut emprunter l’unique sentier de 500 mètres pour arriver ici :

IMG_6580

• GOOD FOOD CHEZ BIG JOHN’S TEXAS BARBECUE

Si l’envie vous prend de manger une excellente grillade, ce restaurant est the place to be ! Il a été aménagé dans une ancienne station-service et dispose de gigantesques barbecues sur le trottoir. J’imagine que pour être aussi fondante et goûteuse, la viande est cuite très lentement, pendant des heures. Je ne me souviens pas avoir mangé d’aussi bons morceaux de poulet. 

• DÉTENTE FACE AU LAC POWELL

Nous n’avons fait qu’un bref passage dans le parc du Lac Powell. Il est situé à 15 minutes du motel et l’entrée est comprise dans le pass annuel. Nous n’avons pas approfondi les lieux mais juste profiter d’un moment de détente. 

Le Lac Powell est le deuxième plus grand lac artificiel des États-Unis. L’été ce doit être bondé mais à cette période, c’est plutôt sympa surtout la plage de Lone Rock sur laquelle nous pouvons stationner avec notre véhicule et profiter du calme.

JOUR 5 ANTELOPE CANYON PAGE –> HURRICANE – 2h10 de route

ANTELOPE CANYON, JEU DE MATIÈRE, D’OMBRES ET DE LUMIÈRE 

Antelope Canyon est un slot canyon, c’est à dire un canyon en fente. Profond et étroit, il est creusé par l’eau et sculpté par le vent et c’est cette combinaison qui le rend si unique. Il est divisé en deux parties : Upper et lower Antelope Canyon, tous deux situés sur la réserve indienne Navajos. D’après les commentaires des voyageurs ayant visité les deux, c’est Upper qui remporte le prix de beauté. Sachez que peu importe votre choix entre Upper et Lower, dans les deux cas, il faudra  passer par les Navajos pour pouvoir les visiter. Les deux peuvent se faire le même jour, tout est une question de budget. Différentes agences proposent des départs toute la journée par groupe de 50 personnes. Les créneaux les plus prisés sont 10h30 et 13h30 car le soleil est au zénith et ses rayons transpercent les puits de lumière. C’est à ce moment que la magie opère : les couleurs se multiplient et des formes incroyables se dessinent dans la roche. On se croirait dans un rêve.

Nous avions réservé ce tour plusieurs mois à l’avance, via l’agence Antelope Slot Canyon Tours pour être sûrs d’avoir nos places sur le créneau de 10h30 et bénéficier de la meilleure luminosité. Malheureusement le jour J, un camping-car s’est renversé sur l’unique route reliant le point de rendez-vous et le canyon. La police avait fermé l’accès plusieurs heures et était incapable de nous dire pour combien de temps encore. Grosse déception donc. À peine partis et déjà revenus au point de départ. L’agence nous a alors proposé trois options : remboursement, revenir demain ou ouvrir un créneau exceptionnel à 17h, pour 20$ de moins. Visiter le canyon à 17h quand on sait qu’à cette époque de l’année le soleil se couche à 18h… Ce n’est pas gagné ! Mais nous nous sommes dit « ce sont les imprévus, nous ne pourrons pas revenir demain alors quitte à être sur place, autant y aller ». Attention question piège : à votre avis, on a fait le bon choix ou carrément pas ? Suspens…

Et bien carrément pas !!! Nous avons eu de la lumière à l’entrée puis terminé ! Le reste s’est fait avec la lampe torche du guide. C’est comme si on nous avait mis dans la plus belle pièce du château de Versailles et puis qu’on avait éteint la lumière. Nous étions vraiment très déçus mais c’était prévisible. On a bien essayé de négocier un rabais supplémentaire dès notre retour à l’agence mais ils n’ont rien voulu savoir malgré que nous étions plusieurs mécontents. Sachez donc que cette agence n’est pas très commerçante et qu’en cas de problème, elle ne vous proposera pas uniquement des solutions honnêtes. La chose positive c’est que nous n’étions qu’une dizaine de personnes à progresser dans le canyon alors qu’aux heures habituelles toutes les compagnies partent à 50 ! Malgré cet aléa, nous avons eu un bref instant de magie que je vous montre ici. 

IMG_6374 PAGE –> HURRICANE – 2h10 de route

Hurricane est une ville proche de Zion National Park où les hôtels restent abordables. Nous avons dormi deux nuits à l’Econolodge, un motel sympa avec piscine. Les chambres sont propres et spacieuses, le petit déjeuner est compris. Le seul bémol, il est situé en face d’une voie rapide et c’est un peu bruyant. Prix pour deux nuits : 100€

JOUR 6 : HURRICANE –> ZION NATIONAL PARK – 30 minutes de route

Le Parc National de Zion est la dernière grosse étape de notre road-trip. Nous avons prévu une randonnée qui malgré sa réputation, ne nous prendra pas la journée. Alors nous prenons notre temps. Nous nous levons tranquillou et petit déjeunons copieusement avant de nous diriger vers Zion. Il est compliqué de s’y garer mais c’est possible. Autrement le parc propose un système de navettes gratuites qui circulent la majeure partie de l’année et dessert les points de départ des différentes randonnées. 

L’ÉLUE DU JOUR : LA VERTIGINEUSE ANGELS LANDING TRAIL

Angels Landing est le trail le plus emprunté de tous les parcs nationaux américains. Il mixe rando et escalade et est réputé très dangereux notamment sur la deuxième partie où l’on progresse sur une crête à l’aide d’une chaîne et bien-sûr de cuissots solides. La rando n’est pas longue,  8km aller-retour et le dénivelé positif de 450 mètres seulement. 

IMG_6483

En revanche, elle est répertoriée difficile de part le niveau technique demandé sur la dernière portion du sentier. Vous avez vu le gros rocher sur la photo ci-dessus ? Et bien Angels Landing vous mènera tout en haut ! Le dernier kilomètre suit le sommet d’une crête très étroite avec 300 mètres de vide de chaque côté. Une fois l’ascension terminée, on arrive enfin au promontoire qui offre une vue à 360° sur le canyon. La vue d’en haut est absolument GORGEOUS, même avec un ciel tout gris !

IMG_6490

Ce point de vue se mérite, il faut faire très attention, prendre son temps, avoir de l’eau et prévoir de quoi pique-niqiuer. En cas de vertige, nous vous déconseillons de vous engager sur la partie finale mais de vous arrêter au Scout Lookout (photo ci-dessous), qui offre déjà un très beau panorama.

IMG_6485

JOUR 7 : HURRICANE –> FORT ZION –> GRAFTON –> LAS VEGAS

Fort Zion et Grafton se trouvent à côté de Hurricane, il serait dommage de ne pas y faire une halte. Fort Zion Virgin Trading post est une boutique farfelue où l’on trouve à peu près tout et n’importe quoi. Il y a également un restaurant mais surtout, la reconstitution d’un village western et une petite ferme. L’arrêt n’est pas indispensable mais l’univers est chouette et rigolo.

Grafton est une village fantôme depuis 1944. Il y a quelques maisons, l’ancienne église qui servait aussi d’école et un plus loin un cimetière. Ce que nous avons trouvé super ici, c’est le fait de déambuler librement dans ce lieu abandonné. Tout est sous vidéosurveillance mais on peut rentrer dans les maisons, monter à l’étage, descendre au-sous sol et faire craquer le vieux parquet poussiéreux au rythme de nos pas sans.  Certes Grafton n’est pas le village fantôme le plus réputé des États-Unis mais il n’empêche que l’expérience est originale et inhabituelle donc, forcément cool.

LA GALÈRE DES FUSEAUX HORAIRES

Le Nevada, l’Utah et l’Arizona sont trois états aux frontières communes. À Las Vegas, nous avions 9h de décalage horaire avec la France. En arrivant dans l’Utah plus que 8h et en arrivant en Arizona, de nouveau 9h. Heureusement que nous avions nos iPhone pour remettre les pendules à l’heure automatiquement. Cela peut s’avérer être un vrai casse-tête. Exemple : ici, vous êtes en Utah, 300 mètres plus loin en Arizona puis 3km plus loin, de nouveau en Utah etc… Il faut être vigilants, surtout si vous avez réservé des activités à des créneaux horaires précis.

QUEL BUDGET PRÉVOIR ?

Soyons francs, voyager aux États-Unis n’est pas donné et revient beaucoup plus cher que voyager en Asie par exemple. Mais personnellement, je trouve que l’on s’en est bien sortis. Notre road-trip a été très suivi sur les réseaux sociaux (au passage merci beaucoup) et plusieurs personnes m’ont demandé de préciser le budget avion, hôtels, activités etc… 

Budget détaillé pour 2 personnes du 8/10 au 21/10/2018 (hors repas et shopping)

Esta : 28€
Vols AR Paris - New York : 700€
2 nuits au Pennsylvania à New York : 262€
Vols AR New York - Las Vegas : 385€
1 nuit à l'hôtel Excalibur Las Vegas : 77€
Location SUV, kilométrage illimité, assurance, 9 jours : 278€
Coût total des hébergements du road-trip (= 8 nuits) : 509€
Pass annuel parcs nationaux :75€
Entrée à Monument Valley : 17€
Matinée équitation : 220€
Excursion Antelope Canyon : 140€
1 Nuit au Louxor à Las Vegas : 87€
Budget essence pour 9 jours et 2314 km parcourus : 165€
2 nuits au Jazz Hotel à New York : 149€

AVANT DE PARTIR

On check passeports et Esta. Votre passeport doit être valable encore 6 mois au moment de votre entrée aux États-Unis et vous devez effectuer votre demande ESTA plusieurs jours avant votre départ. Cette demande s’effectue en ligne sur le site https://esta.cbp.dhs.gov/esta/.

Et voilà ! Je pense que j’ai tout dit ! J’espère que mon carnet de route vous aura aidé à préparer votre découverte de l’Ouest américain et ses lieux mythiques. D’après Franck, je dis cela à chaque retour de voyage : « c’est l’un des plus voyages qu’on a fait non » ? Même s’ils sont tous géniaux et différents, celui-ci restera parmi mes préférés. Tout comme vadrouiller au Pérou, un vieux rêve, du haut de mes 31 ans, vient de se réaliser !

N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé ou encore à partager votre propre expérience d’un séjour passé dans l’Utah ou l’Arizona ou les deux !

IMG_1139  Auteur : Alisson

2 réponses sur “CARNET DE ROUTE : 7 JOURS POUR DÉCOUVRIR L’UTAH ET L’ARIZONA”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s