POURQUOI ON NE SE LASSE PAS DE NEW YORK

Cette semaine, on vous emmène à New York et l’on peut dire sans prétention que c’est un rituel puisque nous y allons tous les ans depuis dix ans. Mais alors, pourquoi on ne se lasse pas de croquer dans la grosse pomme pendant que d’autres la qualifient d’irrespirable voire d’épuisante ?

PREMIÈREMENT PARCE QU’ELLE EST ACCUEILLANTE

Les Américains sont cool et les New Yorkais ne font pas exception. On adore leur surpolitesse lorsque l’on entre dans un magasin « how are you doing today ? » et que l’on en ressort les mains vides « bye guys have a great day » ou lorsqu’ils nous effleurent à peine la manche et qu’ils s’excusent mille fois. Le dépaysement américain commence ici et continue dans le métro ou en pleine rue lorsque l’on est perdu, la tête plongée dans une city map et que l’on entend spontanément « where do you go guys ?»… Et là, on se dit « wahou », on est vraiment à des kilomètres du métro parisien ». L’accueil New Yorkais ne se limite pas seulement à ses habitants chouettes à l’accent chantant. C’est aussi tout ce qui est mis à notre disposition et qui facilite notre séjour. Que ce soit en haut d’un gratte-ciel ou en bas au milieu d’une avenue, on trouve de tout et à n’importe quelle heure.

CSC_0635

DEUXIÈMEMENT PARCE QU’ELLE EST COSMOPOLITE

Et bien non… il n’y a pas que des buildings à New York et l’on peut facilement se ressourcer dans les nombreux parcs parfaitement entretenus. Dans notre top 3 : l’incontournable Central Park, idéal pour faire du sport, se balader et trouver un coin où pique-niquer, le cosmopolite Washington Square Park, pas meilleur endroit pour papoter avec les étudiants de la NYU et pour finir, l’intellectuel Bryant Park situé à côté de la Bibliothèque Public de New York. Pour une immersion complète, l’idéal est de parcourir le tout New York à pied ; son cosmopolitisme ne se résume pas seulement à ses habitants mais également à son architecture. Vous traverserez des quartiers complètement différents : certains entourés de gratte-ciel à en chopper un torticolis, d’autres à taille humaine, à l’image de Greenwich Village et ses façades pourvues d’escaliers de secours. Vous côtoierez tous les styles : Art déco, Gothique, Géorgien etc etc… Il y en a pour tous les goûts !

DSC_0168

DSC_0434

« IL Y EN A POUR TOUS LES GOÛTS »…C’EST VALABLE POUR LES REPAS AUSSI ?

Et bien oui ! On ne veut plus entendre qu’on ne trouve rien à manger à New York à part de la junk food ! Y’en a plein, c’est vrai, tout comme il y a plein d’autres possibilités. On trouve toutes les cuisines du monde et à tous les coins de rues : italien, japonais, indien, chinois, hispanique et même mauricien ! Pour les personnes comme moi, c’est à dire souvent au régime, sachez que les New Yorkais ont fait du bio, des légumes et du « zéro calorie » en général, une priorité ! Vous trouverez donc des bars à salade, des traiteurs bio et des produits frais très facilement. Le bio c’est bien mais c’est un peu hypocrite lorsque l’on est en vacances et à New York ! Aller, soyons francs : moi aussi je mange des burgers, des cronuts et des cookies énormes.

IMG_0481

QUATRIÈMEMENT PARCE QU’IL Y A TOUJOURS PLEIN DE TRUCS À FAIRE, VOIR, VISITER

Il y a les incontournables, le New York touristique (Empire State Building, Top of the Rock, Statue de la Liberté…) puis il y a les autres… un peu moins médiatiques et pourtant tout aussi intéressants. Écouter du jazz à New York, c’est top ça non ? Le Birdland sur la 52ème est un endroit que nous affectionnons particulièrement. La programmation est bonne, l’ambiance chaleureuse et la nourriture de qualité. Puis, lorsque l’on veut déconnecter de l’effervescence de Manhattan, on prend le métro direction Brooklyn. Il y a plein de grosses maisons dans des quartiers très calmes. On rencontre des gens, on discute et l’on termine par une promenade le long de Brooklyn Heights, la vue sur Manhattan est digne d’une carte postale. Un dernier secret bien gardé : si vous êtes dans la ligne 6 en direction de Downtown, allez jusqu’au terminus (Brooklyn Brigde Stop), ne descendez pas de la rame, le métro fera demi-tour et vous découvrirez une station de métro magnifique fermée au public depuis 1945.

DSC_0720

DSC_0790

CINQUIÈMEMENT PARCE QUE C’EST LE BERCEAU DU HIP HOP

Et qu’on adore le Hip Hop ! Il a été popularisé dans le Bronx par Afrika Bambaataa, Kool Herc et Grand Master Flash dans les années 70. Trois ans plus tard, il s’est répandu dans les quartiers de Harlem, Brooklyn et du Queens avant de dépasser les frontières New Yorkaises dans les années 75. Flash culture : le mot « hip » signifie débrouillardise et le mot « hop » vient de « to hop » « danser ». En gros, cela signifie « progresser, aller de l’avant ». Si vous êtes mordus comme nous, il existe des circuits organisés qui vous emmènent dans ces quartiers, sur les traces des grands noms du genre : ambiance Hip Hop garantie.

DSC_0261

SIXIÈMEMENT PARCE QUE C’EST LE TEMPLE DU SHOPPING

Et qu’on… euh… et que j’adore le shopping ! À New York, on ne compte pas les kilomètres marchés ni les kilomètres à piétiner dans les magasins. Le Dollar n’est pas à son meilleur taux actuellement mais il est quand même plus intéressant pour nous d’acheter les marques américaines comme Levi’s, Converse, Victoria Secrets… notre rubrique shopping ici. Messieurs… bon courage à vous !

IMG_1139   Auteur : Alisson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s