CULTURE JAPONAISE : IMMERSION DANS LE QUOTIDIEN DES TOKYOÏTES

Qui ne connait pas ce film de Sofia Coppola qui dépeint en détail le quotidien de la vie tokyoïte avec en toile de fond une culture japonaise aux antipodes de la nôtre ? Après plusieurs jours passés à Tokyo associés à de nombreuses rencontres et une balade dans le Tokyo by night, on vous dresse le portrait en surface et plus, de la plus grande mégalopole du monde. Nous commencerons cet article par un point général de choses constatées à Tokyo.

42 MILLIONS D’HABITANTS

Dont 13 millions au cœur de Tokyo. La capitale et plus grande ville du Japon grouille de monde jusqu’au dernier métro aux alentours de minuit. On peine à croire qu’elle n’existait quasiment plus il y a 70 ans suite aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Après cette tragédie, la ville s’est réinventée en boostant son industrie et en se lançant dans la course au développement. Elle est depuis considérée comme la ville la plus avant-gardiste au monde en matière de technologies.

6174661056_IMG_6343.JPG

L’HOMME JAPONAIS

Une chose nous a frappé à Tokyo et nous nous sommes renseignés : aux heures de pointe, les hommes sont plus nombreux que les femmes. Dans les transports par exemple ou encore à l’heure du déjeuner où nous avons croisé des petits groupes de collègues qui allaient déjeuner exclusivement entre hommes. L’image est un peu clichée et paraît totalement archaïque au vue de l’extrême développement de la ville, mais au Japon, Tokyo n’échappe pas à la règle, la place de la femme est à la maison.

LA FEMME JAPONAISE 

6174661056_IMG_6325.JPG

À contrario, pendant les heures de bureau, nous avons constaté que les femmes étaient nombreuses à faire du shopping. Les entreprises sont réticentes à les embaucher sous prétexte qu’elle ne garderaient pas leur poste très longtemps car susceptibles de tomber enceinte… et oui ! Et lorsqu’elles sont en poste et qu’elles tombent enceinte, elles sont gentiement poussées vers la sortie. Voilà la place de la femme dans le monde du travail. En revanche, à la maison, ce sont elles qui tirent les ficelles et gèrent l’argent. Le statut de la femme change petit à petit mais il faudra du temps. Aujourd’hui, elles sont de plus en plus nombreuses à vouloir s’émanciper en faisant le choix de ne pas avoir d’enfant. Les choses sont en marche et le taux de natalité chute depuis quelques années (la cause première étant l’absence de sexe). À long terme, cela ne sera pas sans conséquences puisque la population est très vieillissante et le taux de natalité en berne.

LE RAPPORT AU SEXE ET LE SYNDROME DU CÉLIBAT

En 2016, une étude a révélé que plus de 40% des 18-35 ans sont vierges. Après avoir discuté du sujet avec des français vivant à Tokyo, nous avons appris que les japonais trouvent le sexe ennuyeux et que les jeunes détestent le sexe. À Tokyo, nous avons constaté qu’il y avait très peu de groupes mixtes dans les scènes de vie quotidienne. Un matin, nous sommes allez dans un bar à chats peu touristique. Un homme japonais et une femme japonaise étaient présents. Nous avons observé une gêne énorme de leur part du fait de se trouver dans ce même espace confiné. Ils étaient maladroits, évitaient de croiser leur regard et il était impensable qu’ils approchent le même chat et encore moins qu’ils s’adressent la parole. C’était surréaliste. La société japonaise est frappée par le « syndrome du célibat« . Selon les spécialistes, une des raisons réside dans le choc des cultures vécu au Japon durant l’occupation américaine. Le modèle de vie traditionnel était alors remit en cause avec l’introduction de la culture occidentale. La forte dissociation sociale des genres – une culture des hommes et des femmes bien distincte, n’est pas non plus sans conséquence. Ce fonctionnement laisse place à toutes les bizarreries possibles : sexualité avec des poupées gonflables ou encore des Mangas, mariage avec des consoles de jeux (oui oui, début 2017, un japonais s’est marié avec sa Nintendo) etc…

SALLES D’ARCADES ET PACHINKO

Généralement, après une journée de travail nous allons nous défouler à la salle de sport.  Et bien les japonais eux, se défoulent dans les salles d’arcades. On en trouve dans tous les quartiers de Tokyo mais la plus grande concentration se situe à Akihabara. Elles ont presque disparues du paysage mondial mais au Japon, elles subsistent bel et bien et elles sont constament mises à jour. On y trouve aussi le bon vieux pachinko qui est un hybride de la machine à sous et du flipper. Au Japon, c’est légion.  Allez y faire un tour, l’ambiance y est particulière et tendue. Qu’ils soient hardcore gamers ou plus modérés, ils sont obnubilés par leur partie et enchaînent cigarette sur cigarette. Si ce n’est pas votre truc, vous ne tiendrez pas longtemps. Ces salles sont étouffantes et la musique y est assourdissante.

IMG_8834

MÉTROS, TRAINS, JR PASS

Le réseau ferré est tentaculaire. Il dessert tous les endroits possibles grâce à plusieurs compagnies privées qui quadrillent la ville et qui ont certains arrêts en commun permettant les correspondances. En préparant son voyage, on pense à tort que l’on sera complètement perdu. C’est faux ! Une fois que l’on a repéré comment il fonctionne et que l’on arrive à différencier les lignes (à l’aide d’une carte bien-sûr), il est plutôt facile de s’y repérer. Tout est très bien indiqué et en anglais ! Le réseau tokyoïte n’est pas plus compliqué que le parisien où encore le new yorkais. Voici une petite liste des gares que vous emprunterez sûrement :

  • Asakusa
  • Shinjuku
  • Shibuya
  • Akihabara
  • Tokyo Central

CONFORT ET PROPRETÉ 

  • Les trains et gares sont impeccables
  • Les trains sont ponctuels
  • Il n’y a aucun problème de sécurité
  • Les indications sont claires
  • Il y a du WIFI dans presque toutes les stations
  • Les toilettes des gares sont propres
  • Il y a des consignes à bagages dans toutes grandes gares
  • Il y a des plans qui précisent à quel niveau se mettre dans le train pour être sûr de descendre au niveau de la sortie à  votre arrêt.
  • Les guichets automatiques pour acheter les tickets peuvent être mis en français ou en anglais

QUELQUES RÈGLES D’USAGE

Nous avons été plongé dans le réseau pour rejoindre notre hôtel dès notre arrivée à Tokyo. Il était tard et nous avons eu le dernier métro de notre ligne à 00h08. La première remarque qu’on s’est faite a été « qu’est ce que c’est calme ! ». La rame était bondée mais il n’y avait pas un bruit. Le respect de l’autre à travers le silence n’est pas la seule règle à respecter :

  • Le portable doit être mis sur silencieux
  • Il est très mal vu de parler au téléphone
  • On ne mange pas dans les rames
  • Les bagages doivent être posés sur les grilles prévues à cet effet afin de ne pas encombrer la rame
  • Il faut respecter les marquages au sol : on circule à gauche dans les escaliers ou on laisse la voie de droite libre dans les escalators (pour les pressés)
  • On fait la queue pour monter à bord du train

 

 

TICKETS DE MÉTRO

Il n’existe pas, contrairement à la plupart des grandes villes du monde, un « pass » à la journée ou à la semaine. Vous pourrez néanmoins acheter une carte PASMO, que vous créditerez avec de l’argent, et qui vous évitera d’acheter un ticket à chaque fois que vous empruntez le métro. Bon à savoir : il faut déposer 500 Yen de caution en échange de la carte, qui vous seront rendus, tout comme le crédit non utilisé lors de sa restitution.

LE JR PASS

Est-il indispensable ? Oui, si vous envisagez de visiter d’autres villes. Au vue des prix pratiqués sur le réseau grandes lignes, il sera vite rentabilisé. Il coûte 233€ pour 7 jours. Il est à acheter sur Internet avant votre départ et une fois arrivé sur place, vous échangerez votre voucher contre le fameux Pass, en précisant bien la date d’activation souhaitée. Nous nous en sommes servi pour aller à Nikkō, Kyoto, Nara, Hiroshima puis Tokyo. Il donne aussi accès à toutes les lignes de trains JR du réseau Japonais.

 

LE SHINKANSEN

C’est le TGV japonais en forme de suppositoire. Il relie les grandes villes entre elles comme Tokyo à Kyoto.

LA POSTURE À AVOIR SI VOUS PIQUEZ DU NEZ

IMG_9364

Ce paragraphe est un peu inutile mais rigolo. Nous avons remarqué que lorsque les japonais s’endorment dans les transports en commun, ils restent droit. De vraies statues ! Leur tête se baisse légèrement mais ne dévie jamais contre la fenêtre ou encore sur un voisin. Elle reste droite, pour tous sans exception !

NOURRITURE EN VEUX-TU EN VOILÀ

On a jamais vu ça ailleurs ! Il y a manger partout, du simple plat de nouilles à la plus bizarre des « chinoiseries ». Restaurants, gargotes, supermarchés, distributeurs de plats chauds… Contrairement à ce que l’on pense, manger au Japon ne se limite pas aux seuls sushis. Voici quelques plats locaux à goûter :

  • Les rāmen : pâtes plongées dans un bouillon assaisonné avec des morceaux de viande de porc (on a une bonne adresse sur Kyoto).
  • Les okonomiyaki : sorte d’omelette composée d’une pâte qui enveloppe plusieurs ingrédients découpés en morceaux, le tout cuit sur une plaque chauffante. À Tokyo : Okonomiyaki Sometaro, Asakusa.

IMG_9031

Les tempura : morceaux de poissons et de légumes variés frits. Servis avec des nouilles ou du riz. À Tokyo : Tenya tempura, Asakusa

IMG_9157.JPG

LA GRANDE HISTOIRE DES POUBELLES

Contre toute attente, voilà quel a été notre plus grand problème : trouver des poubelles dans les rues ! Elles sont tout simplement inexistantes. À Tokyo, on en trouve dans les gares mais sinon… on garde ses déchets dans son sac toute la journée et on les jette à l’hôtel ! Dans les autres villes, n’en parlons même pas !

LA GRANDE HISTOIRE DES MASQUES

Pourquoi les japonais sont-ils nombreux à porter des masques ?

  • Pour ne pas contaminer les autres en cas de maladie
  • Pour ne pas être contaminés
  • Pour se protéger des allergies
  • Pour certaines femmes, lorsqu’elles n’ont pas eu le temps de se maquiller.

6241701680_IMG_6137

La société japonaise a encore bien des secrets… N’hésitez pas à les partager si vous les connaissez 🙂

IMG_1139   Auteur : Alisson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s